Accueillir inconditionnellement

J’écrivais un article depuis plusieurs jours déjà et puis finalement, une tornade est passée dans ma vie et m’a fait passer en priorité un apprentissage primordial pour mon évolution. Cette tornade m’a en effet fait prendre conscience que j’avais encore beaucoup de travail à faire sur la confiance en moi. J’ai pu jusqu’ici travailler l’amour de moi dans certaines circonstances, par exemple au sein de ma famille biologique, avec mon enfant ou avec des personnes déconnectées m’attaquant directement. Par contre, je me suis rendu compte, que là où j’avais le plus de mal à garder mon amour pour moi, où j’avais le plus besoin d’être acceptée et entendue, était avec les personnes qui me ressemblent, qui sont proches de mon chemin de vie, de ma vision des choses ou qui m’inspirent sur ce chemin. En effet, tout la difficulté réside dans le fait d’apprendre à nous aimer inconditionnellement quoi qu’il arrive, tout en nous remettant en question sans nous juger lorsque cela est nécessaire et en résonance avec la vérité de notre propre cœur… Également de rester centrés, intègres, de rester nous-mêmes quelques soient notre environnement et nos expériences (ce qui n’est pas simple si nous sommes très empathiques). Cet état de stabilité n’est pas toujours facile à trouver et notre capacité à l’incarner dépendra de multiples paramètres.

Ces dernières semaines ont été éprouvantes, j’ai ressenti une énergie très lourde qui rodait aux alentours (et je sens toujours de devoir être prudente car le champ collectif est très tendu), qui clairement, ne cherchait qu’une seule chose : briser mon cœur et me voir morte. J’ai encore aujourd’hui très mal à mon chakra du cœur, et en même temps je ressens comme un feu intérieur qui brûle toute ma poitrine, du plexus à la gorge. Je ne sais pas si je dois me réjouir ou m’inquiéter mais je fais au mieux pour gérer ces symptômes. Les méditations du Krystal Aegis m’aident beaucoup pour rester confiante et me permettent de faire un bon nettoyage ainsi que de soutenir mon corps physique lorsque cela est nécessaire. Je me rends bien compte avec cette dernière expérience que j’ai vécu, que mon hypersensibilité, qui n’a rien d’anormal mais est bien la preuve que mon cœur est connecté à mon âme, peut être utilisée contre moi si je ne fais pas attention. Je suis d’ailleurs toujours aujourd’hui en recherche d’équilibre avec mes émotions, car parfois des vagues me traversent sans que je sache trop pourquoi elles sont là ni comment les gérer. Le positif est que l’expérience de tout cela me permet de voir mieux certaines de mes failles, donc d’apprendre et de progresser.

Il existe de nombreux outils et exercices disponibles sur Internet, dans des livres, partagés lors de conférences… pour nous aider à travailler sur nous, sur nos douleurs, nos émotions, pour apprendre le centrage, la neutralité, etc. À nous de trouver ce qui fonctionne au mieux pour nous, grâce à l’expérimentation et l’exploration de tout cela.

J’ai déjà utilisé plusieurs outils permettant de guérir la douleur interne, dont certains plus personnels sont partagés ici : prière pour l’amour de soi, prière pour le pardon de soi, prière pour le démantèlement du corps de souffrance, exercice pour transmuter la douleur interne

Mais parfois, nous pouvons être dans l’impasse. Ainsi, trouver de nouvelles façons de procéder ou tout simplement, une nouvelle façon de voir les choses nous permettra de déverrouiller ce cadenas intérieur qui ferme la porte à notre paix et notre sérénité.

Ainsi, une amie m’a parlé récemment d’une technique d’accueil inconditionnel expliquée par Isabelle Padovani – vidéo ici. Bien sûr dans cette vidéo, certains aspects de la réalité multidimensionnelle ne sont pas abordés : présence des entités à l’agenda négatif, interférences diverses et variées, conception de l’égo comme intelligence artificielle, blessures et traumatismes collectifs, lignées auxquelles nous sommes en reliance, le soutien des Gardiens, etc. Il est donc important de nous connecter à notre cœur pour nous protéger et ne prendre que ce qui résonne en nous et laisser le reste (par exemple en réactivant notre bouclier 12D) . Chacun peut donc alors tout à fait modeler cette base pour qu’elle corresponde à sa vérité propre.

L’idée part du fait que nous avons besoin d’apprendre à réellement accueillir tout ce qu’il se passe en nous de manière inconditionnelle si nous voulons nous en libérer. C’est à dire de ne pas accepter tout ce qu’il nous arrive avec fatalisme et résignation, mais apprendre à écouter ce qu’il se passe en nous et à apporter à nos douleurs empathie et compassion. Je pense en effet que c’est la première étape indispensable à notre guérison, comme j’en avais déjà parlé dans cet article. Ce n’est pas dans la lutte contre nous mêmes que nous avancerons.

Donc selon Isabelle, nous avons en nous plusieurs « parties » qui sont parfois en conflit. Je pense que nous pouvons voir ces parties comme des identités reliées à l’égo négatif, à des identités de nous-mêmes construites sur les conditionnements de cette société (qui ne sont donc pas notre être divin), ou à des identités extérieures qui sont attachées à nous (humaines ou non humaines). Dans sa vidéo, ce qui m’a surtout parlé est la partie sur l’égo spirituel qui ne veut plus que l’égo négatif (donc disons l’égo « classique ») se manifeste par des comportements, pensées ou paroles qu’il considère comme non alignés ou destructeurs. Alors qu’en réalité, avant tout, ces parties ont besoin d’être entendues par notre véritable être divin, celui qui dans les dimensions neutres observe et accueille toutes ces douleurs, ces peurs, ces souffrances, dans l’amour inconditionnel… C’est à dire sans jugement. Combien de fois nous nous sommes dit que nous n’y arrivions pas car l’égo spirituel était déçu de notre égo négatif ? Mmm…

Ainsi, lorsque des événements non agréables surviennent dans votre vie et déclenchent en vous des réactions de peurs et de douleurs, vous pouvez donc utiliser l’exercice d’Isabelle, que j’ai modifié ici à ma convenance (vous pouvez bien-sûr l’adapter de nouveau pour vous l’approprier si vous en ressentez le besoin). Je précise toutefois que cet exercice n’est pas forcément approprié à toutes les situations, parfois il faut en effet simplement être très ferme avec l’égo négatif, parfois faire autrement… Il y de multiples réponses possibles à de multiples situations possibles. Pour moi, l’objet de cet exercice est de travailler sur la douleur lorsqu’elle se manifeste dans une situation difficile. Mais le but reste bien sûr à long terme de travailler la neutralité, la conscience de l’observateur, avant que des dégâts trop importants ne se fassent sentir.

Accueillir inconditionnellement

  • 1ère étape : faire le bouclier 12D et l’étendre partout dans votre pièce (vous pouvez aussi commander l’espace avec cette commande disponible sur le Krystal Star Center)
  • 2ème étape : appeler votre soi Avatar ou être divin et l’assistance de vos équipes alignées à la Loi de l’Un
  • 3ème étape : fermer les yeux et respirer profondément jusqu’à vous sentir détendu(e) et dans l’instant présent
  • 4ème étape : vous positionner en tant qu’observateur, c’est à dire en tant que votre soi divin en dehors de cette réalité. Aller à l’écoute de vos douleurs et écouter les messages qu’elles ont à vous transmettre. Même si ces messages contiennent des mécanismes non alignés : ne pas les juger. Simplement écouter et leur retranscrire verbalement ou mentalement ce que vous avez compris avec compassion et empathie (principe de la communication bienveillante). Le divin écoute la souffrance mais ne la juge pas. Exemple : « Tu me dis que tu as peur de ne pas être aimé(e) dans cette vie, tu as l’impression d’être transparent(e) et que personne ne voit ta valeur réelle ? Mmm oui je comprends, ce ne doit pas être facile de ressentir cela. » Vous pouvez continuez d’écouter toutes les voix ou messages qui se manifestent à l’intérieur de vous et les retranscrire jusqu’à ce que vous sentiez un soulagement intérieur. C’est le signe que ces parts à l’intérieur de vous ont reçu l’écoute dont elles avaient besoin et que quelque chose vient de se libérer.
  • 5ème étape : apporter l’amour et le pardon à toutes ces voix, ces parts qui se manifestent en vous, comme une mère/un père bienveillant(e) le ferait, que ce soit dans l’intention ou par la voix ou par la visualisation interne (exemple : imaginer prendre dans vos bras toutes ces voix/parts/douleurs).
  • 6ème étape : réaffirmer votre autorité dans celle de la Source divine : « Mon autorité est cette du Christ dans la loi souveraine de la Source. Que toutes les souffrances présentes dans ce corps soient accueillies et transitées de manière appropriées par les forces du Christ. Je suis l’être éternel, je ne suis pas mes douleurs, mes émotions, mes pensées et mes peurs. Je me libère de mon fardeau et le remets à Dieu / la Source divine. Je suis Dieu, je suis souverain(ne), je suis libre. »

Je pense qu’il est important de considérer que la plupart des événements que nous vivons ne sont pas personnels. Nous sommes notre être divin. Tout le reste n’est pas nous, mais passe par nous pour être guéri et transmuté. Nous avons ainsi à chaque épreuve l’opportunité d’apprendre et de progresser. Je pense que nous serions d’ailleurs bien plus indulgents avec nous-mêmes si nous savions qu’en réalité nous travaillons via nos douloureuses mémoires cellulaires sur notre lignée biologique, certaines consciences de groupe, ou parce que nous avons été visés par de la magie noire ou encore parce que ce sont des pensées artificielles qui nous ont été apposées.

Pour ma part, j’ai beaucoup à travailler la notion de culpabilité… C’est dû à mon histoire, à des traumatismes d’échec individuels et collectifs. Par ce biais, des entités essaient de me faire porter du karma superposé, c’est à dire du karma qui ne m’appartient pas. Car c’est très difficile pour moi de ne pas m’en vouloir lorsque je vois que je n’ai pas un comportement 100% christique. Et pourtant. Personne ne m’en veut et personne ne me demande d’être parfaite, comme je l’avais expliqué ici déjà. Et d’ailleurs j’ai compris que notre intention de rester dans l’unité avec les autres était tout à fait noble, mais qu’il est important, et je dirais même avant tout, de rester dans l’unité avec nous-mêmes. Car tout le reste découle de cela.

Enfin, je rajouterai que ce n’est pas forcément important de connaître l’origine de toutes les douleurs que nous pouvons ressentir. Nous sommes le véhicule de la douleur pour qu’elle puisse transiter. Nous pouvons remercier la générosité de notre âme d’avoir choisi ce chemin. La meilleur façon d’agir sur la douleur est de la laisser passer à travers nous dans l’amour inconditionnel… Ce n’est pas grave si nous ne comprenons pas tout ou ne nous rappelons pas (encore) pourquoi nous avons telle ou telle blessure, même si parfois quelques éléments peuvent aider, ou qu’il peut être indispensable de retrouver la mémoire dans certains cas. Ce n’est pas le mental qui nous guérira, mais bien l’intelligence de l’amour universel elle-même qui sait exactement où et comment faire circuler l’énergie. Peu importe ce que nous ressentons, faisons confiance à notre chère Source divine pour nous guider dans la voie de notre reconnexion.

Puissent chacun de nos cœurs être guéris.

Avec Amour,

Laura


Pureté Générosité Patience Gentillesse Discipline Consistance Humilité

Si vous souhaitez recevoir les dernières publications d'Aurore Multicolore par e-mail, vous pouvez vous inscrire en cliquant ci-dessous pour accéder au formulaire d'inscription.

AM

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.