Guérir la peur par la confiance en notre être éternel

Le titre de cet article peut paraître une évidence. Et pourtant ! C’est une chose de le savoir, c’en est une autre que de l’intégrer.

Tout d’abord, j’aimerais commencer par rappeler ce qu’est la peur. A l’origine, la peur est une émotion visant à nous alerter d’un potentiel danger présent ou futur afin que nous puissions prendre les mesures nécessaires pour nous en protéger (exemple : un orage qui arrive alors que nous sommes en montagne = il faut redescendre au plus vite). La peur organique, c’est à dire manifestée naturellement en notre corps, est une peur intense mais brève. Elle permet l’augmentation de certaines capacités corporelles dans un but de survie. Pour rendre cela possible, d’autres fonctions du corps sont alors mises en sommeil. Suite à ce type de stress passager pour l’organisme, il est ensuite important de nous mettre au repos pour récupérer.

La peur, comme toutes les émotions, a son rôle à jouer lorsqu’elle est identifiée, acceptée, comprise et manifestée sur un temps court. Par contre, si nous ne sommes pas conscient d’avoir peur, si nous ne pouvons pas la reconnaître dans notre environnement, si nous ne comprenons pas son origine, ou si nous sommes soumis à un stress permanent, alors la peur sera un portail sombre en nous-même pour toutes sortes d’interférences.

La peur qui concerne des préoccupations mentales n’est pas organique. Elle est le reflet d’un manque de compréhension de notre réelle nature, de celle de l’existence et par cela d’un manque de confiance en la vie et en notre propre être.

Il convient donc de différencier la peur organique, de celle qui est inorganique, c’est à dire impulsée, volontairement promulguée ou manifestée en nous ou dans notre environnement.

La peur est encouragée partout, à la télévision, dans l’éducation des enfants, dans le système scolaire, dans les entreprises, dans notre relation à la vie… Nous nous pensons soumis à des aléas extérieurs de manière aléatoire, nous ne comprenons pas pourquoi nous vivons des difficultés, nous pensons que les autres sont responsables de notre souffrance, ou que « c’est la vie », etc. La peur nous empêche de prendre nos responsabilités, de reprendre notre pouvoir personnel.

C’est pourquoi le peur doit être maîtrisée en nous-mêmes pour que nous puissions voir ce que nous vivons avec plus de clarté et redevenir maîtres de nous-même.

La peur est l’inverse de l’amour. C’est une énergie à l’opposée de Dieu / la Source divine qui est en nous. Elle nous empêche de nous connecter au divin en nous. C’est pourquoi elle est tant suggérée dans toutes les couches de la société. Être dans la peur c’est renier notre connexion à Dieu / la Source divine, et donc participer à manifester ce dont nous avons peur dans notre vie. C’est une arme qui est dirigée contre l’humanité pour la rendre faible, manipulable et divisée.

En effet, comment faire pour vivre heureux si nous nous pensons impuissants devant les critiques, la maladie, les guerres, les crimes… ? Comment nous sentir unis les uns les autres si l’hostilité règne dans nos relations ?

Nous avons oublié à quel point nous étions puissants, car tout a été fait pour que nous nous sentions inutiles.
Nous avons oublié à quel point nous étions aimés, car tout a été fait pour que nous nous détestions.
Nous avons oublié à quel point nous étions forts, car tout a été fait pour que nous nous sentions fébriles.

Je ne parle pas ici de la puissance et de la force d’un point de vue de l’égo négatif, mais de la puissance et de la force de notre être divin, c’est à dire la puissance et la force de l’amour qui est en nous. Car rien n’est plus puissant et fort que cela. Mais nous l’avons oublié.

Comment refaire confiance à Dieu / en la Source divine lorsque nous avons perdu la foi dans de trop grandes souffrances ?

Cette question je me la suis posée pour ayant moi-même vécu des événements traumatiques.

Pour répondre à cela, je pense qu’il est important de rappeler le contexte de la manifestation de ces souffrances. Nous sommes sur Terre dans un état d’invasion multidimensionnel. C’est à dire que la planète a été ciblée depuis ces débuts par des êtres déconnectés de Dieu / la Source divine afin de servir de réservoir énergétique à leur survie. Ces êtres refusant de se réhabiliter et de faire les changements en eux pour se reconnecter à l’unique source d’énergie infinie, ils agissent de manière vampirique envers d’autres êtres qu’ils asservissent en créant des structures d’intelligence artificielle sur les autres plans pour récolter toutes ces énergies. De nombreuses planètes en ont fait les frais dans cet univers.

Pour interférer avec le processus d’évolution organique de l’humanité, les races sataniques et lucifériennes tentent par tous les moyens de rendre les personnes déconnectées de leur cœur, incapables de discerner la réalité et surtout ignorantes de leur réelle nature. Ce « trou » de mémoire dans leur conscience sera la source de profondes angoisses, tant qu’elles ne retrouveront pas les morceaux qui leur ont été volés. Voilà pourquoi tant d’humains sont apeurés devant leur propre miroir, apeurés de devoir s’arrêter un instant et de se retrouver face à eux-mêmes, car il leur manque leur mémoire. Il leur manque les souvenirs de leurs histoires personnelles et collectives. La mémoire de leur véritable origine.

Ces races sont donc responsables du degré extrême de misère et de souffrance qui existe actuellement sur Terre. Ce n’est en aucun cas une volonté divine. Ainsi, chaque être qui perd la foi en Dieu / la Source divine, c’est à dire en lui-même, donne son consentement à être dominé par la peur, et donc par les forces sataniques et lucifériennes. Ces forces vont promouvoir les schémas de victime / bourreau, ainsi que la colère et la déception envers Dieu et/ou la vie pour la souffrance qui est manifestée sur Terre. Leur objectif est de nous pousser à rejeter la divinité en nous-mêmes par notre propre consentement.

Dieu / la Source divine, ou toute être pleinement connecté à la conscience christique, n’ira jamais contre notre libre arbitre contrairement à ce que font ces forces. Ainsi, pour que nous soyons protégés, en sécurité, nous devons autoriser cette énergie à passer par notre cœur, pour qu’elle puisse se manifester en nous et autour de nous par la loi du consentement.

Je l’ai pour ma part expérimenté plusieurs fois. Simplement par la confiance en mon cœur, j’ai pu constater que mes difficultés se résolvaient beaucoup plus facilement. Parce que j’avais la foi. Parce que je restais dans l’instant présent. Et que je savais que j’étais soutenue. Cela ne veut pas dire que tout devient rose et facile, cela veut dire que même s’il y a de l’inconfort, de la douleur, de la fatigue, nous savons qu’il y a une signification à cela et que nous faisons pleinement confiance au plan divin pour la résolution de ces difficultés. Cela ne veut pas dire qu’il fasse forcément ne rien faire, bien que rester calme et silencieux puisse être l’attitude la plus adaptée, et la plus puissante. Mais cela demande de rester à l’écoute de notre être intérieur pour manifester une parole, une action et un comportement juste. Respirer, observer, ne pas foncer tête baissée dans les pièges qui nous sont tendus et garder confiance.

En permettant à notre être éternel de s’exprimer en nous-même, nous serons éternellement protégés, peu importe les difficultés, peu importe le chaos extérieur. Si nous avons choisi d’y être connectés, alors nous serons en sécurité. La sécurité n’est pas dans l’argent, n’est pas dans le contrôle de notre environnement, dans nos relations, elle est uniquement dans notre connexion à notre divinité. Car cette connexion peut amener la résolution de toutes les situations, aussi désespérées ou chaotiques peuvent elles paraître.

En comprenant cela, nous pouvons donc nous guérir de ce sentiment d’avoir été abandonné(e) par Dieu / la Source divine. Car ce n’est pas la vérité. C’est ce que l’on nous pousse à croire mais ce n’est pas la vérité. Ainsi, si nous laissons l’énergie du point zéro, l’énergie qui est l’origine de toute forme de vie se manifester en nous-mêmes, nous pouvons alors tout réparer. C’est cela la force de l’amour.

Puisse chaque être retrouver la confiance et la sécurité en lui-même,

Laura


Pureté Générosité Patience Gentillesse Discipline Consistance Humilité

Si vous souhaitez recevoir les dernières publications d'Aurore Multicolore par e-mail, vous pouvez vous inscrire en cliquant ci-dessous pour accéder au formulaire d'inscription.

AM

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.