Qui suis-je ?

Mon histoire

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur mon site ! Je m’appelle Laura, je suis maman d’un garçon, j’ai 30 ans et je vis près d’Avignon. Je travaille au service client d’une entreprise en tant qu’assistante administrative et suis également stagiaire de la formation professionnelle en naturopathie à Aix-en-Provence.

Depuis petite, j’ai toujours ressenti en mon cœur qu’une intelligence, une force, animait tout le vivant. J’ai toujours senti aussi être bien plus que mon identité actuelle et d’avoir vécu d’autres vies. Parfois, en prenant un peu de hauteur, me focalisant sur un point dans l’instant présent, j’avais cette impression d’être dans un corps, de voir et de sentir à travers lui, mais de ne pas être ce corps, d’être une « essence » bien plus vaste et plus grande que tout ce que je pouvais imaginer. Mais jamais je n’arrivais à accéder à mes mémoires, tout de suite la porte se fermait et je ne pouvais pas voir plus loin.

Pendant mon enfance, je me sentais souvent terrorisée par ce monde, j’avais peur de beaucoup de choses, mon entourage me qualifiait d’un tempérament timide, réservé, « dans la lune » ou hypersensible. Heureusement, mes parents m’ont permise d’être très souvent dans la nature dans laquelle je pouvais être en connexion avec quelque chose de plus profond et mon père très ouvert à la spiritualité me partageait quelques unes de ses recherches et réflexions, ce qui me faisait beaucoup de bien. Le quotidien d’une famille de 3 enfants étant très intense, je mettais déjà à cette époque beaucoup de mes besoins de côté pour ne pas déranger.

A l’adolescence, j’ai vécu une longue et profonde dépression, m’amenant à pleurer presque chaque soir pendant des mois. Je me détestais et détestais ce monde et toutes les horreurs qui s’y passaient. Je ne comprenais pas le sens de toute cette violence, j’en voulais à la vie de souffrir autant et de constater autant de souffrances sur la planète. J’entendais toutes sortes d’horreurs dans ma tête visant à perpétuellement me détruire : que j’étais moche, que personne ne m’aimait, que tout ce que je faisais était nul, que je n’avais pas de valeur, que je devais me jeter par la fenêtre tellement mon existence était inutile, etc. La musique et l’écriture étaient de précieux refuges pour mon hyper émotivité et mon profond malaise quant à ma présence sur Terre.

Je passais des nuits entières terrorisée dans ma chambre à entendre des respirations, percevoir des ombres et ressentir des « présences ». Ma hantise première était de rester seule dans une maison. Je savais que le monde d’après vie existait mais je n’osais parler à personne de ce que je vivais.

Le jour, je cherchais en permanence à m’adapter à cette société, et tel un caméléon, je changeais de personnalité ou de comportement selon les personnes avec lesquelles je me trouvais. A cette époque, j’aurais fait n’importe quoi pour me faire accepter par ceux que j’admirais, pour être aimée par les autres… Alors j’ai traversé toutes sortes d’excès : alcool, tabac, cannabis, musique agressive, relations toxiques… Plusieurs fois, je me suis mise en danger mais je sentais cette petite voix intérieure qui me disais de tenir bon et que j’étais protégée. Qu’un jour je comprendrai pourquoi je vivais tout cela. Alors j’ai tenu bon.

Jeune adulte, je me suis mariée rapidement, voulant rester dans le schéma de ce que la société attendait de moi. J’étais de plus en plus malheureuse, jouant un rôle, me mentant à moi-même, portant perpétuellement un masque pour satisfaire les besoins de mon compagnon, mais jamais les miens. Dans cette relation, j’ai fini de laisser le peu d’authenticité que j’avais gardé pour devenir la personne qu’il attendait que je sois. Je n’avais plus d’amis, des relations très distantes avec ma famille, étant dans une bulle coupée du monde. J’étais en permanence angoissée, incapable d’être seule avec moi-même. J’étais complètement dépendante de mon compagnon, pensant ne valoir pas grand chose et ne pas être capable de grand chose. Mon estime de moi était au plus bas malgré des consultations multiples chez des psychothérapeutes qui ne semblaient pas trop comprendre d’où venait mon problème. J’ai fini mes études dans l’assistanat administratif et l’économie/gestion qui ne me plaisaient guère et j’ai commencé à travailler. Le contact avec de nouvelles personnes m’a permise de me re-socialiser et de retrouver un peu de joie.

Et puis un jour je suis devenue maman. Et mon enfant m’a réveillé à moi-même. Les premiers mois ont été tellement difficiles, que je me demandais si je n’allais pas mourir de stress et par manque de sommeil ! Peu de temps après, je mettais fin à la relation avec le papa, consciente que nous étions finalement tous les deux bien malheureux. Et qu’autre chose m’attendait. Il m’a fallu du temps pour me reconstruire, reprendre confiance en moi, rechercher la vraie moi qui avait tellement été étouffée… Mais quel soulagement de se dire que l’on peut être soi, être libre !

Naturellement, la spiritualité a refait surface doucement dans ma vie, je me posais des questions sur les autres plans et sur la nature de notre existence. Puis début 2016 les choses se sont accélérées. J’ai commencé à faire des recherches sérieuses sur ce qu’il se passait sur Terre, sur les manipulations politiques, médiatiques, sur la réalité multidimensionnelle et je suis tombée rapidement sur Laura Marie (français) (https://lauramarietv.com et https://harmonicuniverse.academy). J’ai tout de suite résonné énormément avec ce qu’elle partageait et j’ai décidé de participer à une de ces conférences en juin 2016. Tout s’éclaircissait, tout s’expliquait enfin, après des années d’incompréhension et de souffrance. Je n’étais pas folle ! Tout mon être m’appelait à aller retrouver ma « famille ». C’était le RDV à ne pas manquer, j’en ressentais toute l’importance. J’ai compris plus tard que cela était précisément prévu pour ma réactivation.

Après cela, tout s’est accéléré pour moi. J’ai commencé à comprendre qui j’étais et les raisons de mon incarnation (cette compréhension ne cesse de se préciser au fur et à mesure de mon évolution). J’ai retrouvé des personnes partageant la même vision, les mêmes valeurs, les mêmes ressentis, les mêmes questionnements. Quel soulagement ! J’ai ensuite découvert le travail de Lisa Renée (anglais) (https://energeticsynthesis.com) et j’ai consulté Corrina Rasmussen qui m’a énormément aidé (anglais) (http://www.worldunityshamanictraininginstitute.com). Je poursuis aujourd’hui mes recherches, mon développement et mon travail personnel principalement en résonance avec les partages de Laura Marie, Lisa Renée et Corrina Rasmussen, ainsi que du Krystal Star Center (français) (http://krystalstarcenter.com) et selon ma propre guidance personnelle.

Le tableau est bien sûr loin d’être « tout rose » puisque les difficultés font partie du chemin et j’ai expérimenté (et expérimente toujours) les provocations et agressions des entités négatives, les blessures de l’égo négatif, les tentatives de division, d’infiltration, etc. Je suis actuellement toujours en travail sur mes bases, sur le démantèlement de l’égo négatif et l’intégration du plan de l’âme. J’apprends également à me protéger, à me guérir et à réclamer ma souveraineté. Car c’est notre droit inné à chacun que de pouvoir être qui nous sommes, de ne pas être interférés et de commander ce droit peu importe où nous sommes et avec qui nous sommes.

L’ascension organique n’est pas le chemin le plus facile, contrairement au New Age qui promeut une ascension loin de toute responsabilité personnelle. Ascensionner est difficile. Cela demande l’engagement de TOUT NOTRE ÊTRE. De voir toute la noirceur que nous avons en nous pour la mettre en pleine lumière avec courage, patience et dévouement.

Nous pouvons parfois vivre des moments extrêmement difficiles, sans comprendre parfois pourquoi nous sommes si mal. Nous ne pouvons pas partager nos difficultés avec beaucoup de personnes. Notre expérience étant vite niée ou déformée. Heureusement, nous avons le soutien de nos équipes sur les autres plans et de personnes sur Terre vivant les mêmes choses que nous. Nous ne sommes pas seuls. Nous pouvons compter sur tout le soutien et l’amour disponible pour nous aider ainsi que sur notre cœur pour voir au delà de toutes les illusions. La confiance nous permettra de nous abandonner au processus et de comprendre que le seul moyen de trouver la paix profonde est de faire le ménage dans notre intérieur pour intégrer des parties plus élevées de nous-même. Et quelle joie plus grande peut-il exister que celle de comprendre, de nous libérer, de nous guérir, d’apprendre chaque jour, de devenir de plus en plus qui nous sommes et de nous mettre au service de la vie ? Quelle joie plus grande que celle d’aimer ?

Après une première expérience à travers ce blog dans lequel je souhaitais partager mes prises de conscience, sans bases solides, j’ai été petit à petit déviée de ma première intention à sa création. Mon manque chronique de confiance en moi et d’amour pour moi-même m’ayant fait tomber dans quelques pièges l’année passée, je suis toujours actuellement en travail de guérison de certaines peurs, douleurs et traumas.

Ainsi, après presque un an de pause, je décide aujourd’hui de partager mon expérience personnelle avec toute l’authenticité et l’honnêteté dans laquelle je m’engage à être.

Que l’amour soit notre plus grande force,

La patience notre meilleure alliée,

Et l’unité notre première intention.

Avec dévouement et amour,

Laura


Pureté Générosité Patience Gentillesse Discipline Consistance Humilité

Si vous souhaitez recevoir les dernières publications d'Aurore Multicolore par e-mail, vous pouvez vous inscrire en cliquant ci-dessous pour accéder au formulaire d'inscription.

AM